• Magali Tigiffon

Sport-études, c'est quoi?

Au Québec, nous avons le privilège d'avoir de nombreux programmes scolaires qui considèrent le sport ou l'art (danse ou musique) comme partie prenante des études. Pour la plupart d'entre eux, le cursus commence au secondaire (c'est-à-dire au collège, pour les français), mais on trouve aussi des écoles primaires qui offrent cette option au troisième cycle.


Les places sont tout de même limitées. Priorité donc aux enfants déjà reconnus par leur club sportif pour leur développement remarquable, ou audition exigente pour certaines disciplines artistiques comme le ballet. Autre exigence : l'élève doit avoir de bonnes notes car il suivra un curriculum condensé et aura moins de temps libre pour l'étude individuelle.


En Danse-études, durant le premier cycle du secondaire, les ballerines commencent par danser le matin et retournent sur les bancs de l'école l'après-midi. En sport-études, c'est souvent le contraire. Les élèves consacrent leur matinée aux matières académiques et rejoignent leur club sportif en après-midi.



Nous avons la chance d'expérimenter ce système pour nos trois plus grands.

Quel avantage pour nos jeunes sportifs! Ils font ce qu'ils aiment, en journée (et non le soir après toute une journée d'école), et ils évoluent dans un environnement qui met en valeur leur discipline respective, le ballet, le tennis et le soccer, non comme une simple activité parascolaire, mais comme un élément fondamental de leur formation.


Nous observons de nombreux bénéfices. Principalement, les enfants sont plus épanouis, ils progressent plus vite, et ils tirent de ce mode d'apprentissage des valeurs inestimables telles que la discipline, le dépassement de soi et l'ouverture d'esprit.


Nous ne pouvons en être que reconnaissants!


82 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout