• Magali Tigiffon

Les cicatrices de la vie

Dernière mise à jour : 17 mai


Nous étions sortis avec mes deux petits écoliers quand vint une conversation inattendue de ma part. Nous étions à la recherche de bourgeons, pour observer comment un arbre, à la sortie de l'hiver, se réveille, quand...

_ Tu vois ces petites excroissances, le long de la branche, et à son extrémité? Ce sont les bourgeons! Et tu peux observer de petites coupures sur la branche en dessous des bourgeons... Ce sont les traces des feuilles qui sont tombées les années précédentes, ce sont des "cicatrices".

_ Ah bon, maman, des cicatrices!? Vraiment? Comme celles que nous avons sur notre peau quand on se blesse?

_ Oui! Exactement!


Les cicatrices de l'arbre

Tout le monde sait que chaque année, le feuillu perd ses feuilles, mais vous rappeliez-vous qu'en tombant, elles laissent des marques sur la branche, et surtout qu'on appellent ces marques des cicatrices? La feuille tombe en automne, elle laisse une marque, la branche pousse au printemps avec ses bourgeons, qui donnent naissance à de nouvelles feuilles, qui tombent, font des marques... Et ainsi de suite. Pour que l'arbre grandisse, il doit perdre ses feuilles et produire de nouveaux bourgeons. Les cicatrices font partie de son cycle de vie.

Mon petit apprenti a tout de suite fait le parallèle avec nos cicatrices à nous. Oui, et nos cicatrices à nous?


La puissance de la résilience

De façon similaire en effet, on pourrait faire le parallèle avec nos propres blessures et nos cicatrices. Même s'il existe des blessures qui ne sont pas "normales" dans la vie, vivre c'est risquer de se blesser, c'est se blesser. Mais se blesser, c'est apprendre. Se blesser c'est grandir. Regardez autour de vous, remarquez combien les personnes qui ont été blessées et qui ont surmonté leur blessure, sont riches de leur expérience, ont grandi en patience, en persévérance, et en d'autres nombreuses qualités. J'ai toujours été émerveillée par la puissance de la résilience. Cette faculté qu'a une personne éprouvée à surmonter son malheur et même à composer avec, à s'épanouir et produire de nouvelles fleurs... C'est une nouvelle vie qui éclot, et qui se répand autour d'elle.


Savoir être fier de ses cicatrices

Vous avez déjà probablement vu une scène de film où des hommes, et parfois des femmes d'action, comptent leur cicatrices pour savoir qui en a le plus, et les plus grandes... Chez un homme, une cicatrice (physique, je précise) le met en valeur car elle témoigne de sa bravoure. Chez une femme, c'est souvent le contraire, il faut plutôt les cacher...même celles qui témoignent du plus grand des miracles, celui d'avoir porté une vie en son sein. Pourtant, les cicatrices, comme les marques du temps (les rides, les cheveux blancs...) sont en réalité des signes d'expérience de vie, de maturité, de richesse. Il en est de même des cicatrices du coeur. On peut être fier de la blessure qui a cicatrisé. Celle-ci nous a rendu plus humble, plus fort, plus sage.


Les cicatrices de la vie sont les témoins de notre croissance, les preuves de la vie, la vraie vie, et les fondements d'une existence magnifique, une existence florissante, une existence qui produit du fruit.


#ecolealamaison #ief #ce1 #cicatrice #arbre #fleur #bourgeon #cycledevie #resilience #epreuve #force #sagesse #humilite #qualite #blessure #guerir #produire #creer #fuits #vie




55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout