• Magali Tigiffon

🇨🇦 10 raisons pour lesquelles on aime le Canada 🇨🇦

Dernière mise à jour : il y a 4 jours

1. La nature et l'espace

Pas de scoop ici, tout le monde connaît les merveilleux paysages du Canada. Ce pays, deuxième plus grand au monde, possède de nombreux parcs nationaux et d'endroits encore entièrement sauvages. Il n'est pas rare de voir des animaux sauvages dans des secondes villes. Lorsque nous habitions à Sherbrooke, Québec, nous avons vécu une "alerte à l'ours", mais nous n'en avons jamais retrouvé dans notre piscine...haha En Alberta, dans les villes situées aux pieds des Rocheuses, certains cerfs et wapitis se promènent dans les rues et sur les chemins piétonniers...

Canmore, Alberta.


2. Le rythme de vie

Oubliez les vacances tous les 2 mois. Mais oubliez aussi les journées à rallonge. À 14h30-15h, l'école est finie, et on quitte en général le bureau à partir de 16h. Il y a une vie après le travail, pas seulement pendant les vacances, mais bien tous les jours! C'est véritablement une deuxième partie de la journée qui commence chaque après-midi. Et puis les week-ends sont actifs, samedi ET dimanche, tout est ouvert!


3. Les services de la ville

Surtout dans les grandes villes comme Montréal, les services récréatifs et culturels sont extraordinaires. Bien sûr, il y a un accès à la bibliothèque/médiathèque dans chaque quartier ou villes, mais aussi à une Aréna et patinoires extérieures, des descentes pour faire de la luge, des piscines extérieures en été, des parcs de jeux et pataugeoires ou jeux d'eau, des courts de tennis, des terrains de soccer et de base-ball, des pistes cyclables, etc...

Parcours glacé à Candiac, Québec, et "Wadding pool" à Calgary, Alberta.


4. La jeunesse du pays

Le Canada vient de fêter en 2017 ses 150 ans! C'est un jeune pays et cela se ressent. Ici, les opportunités sont nombreuses, le marché du travail important, l'immobilier et les infrastructures en plein développement... Il est rare qu'on vous dise non à une idée nouvelle, qu'on n'ait pas le goût de changer et d'inover. Créer son entreprise, par exemple, est beaucoup plus aisé que sur le vieux continent. En général, on laisse plus sa chance aux gens parce que l'esprit des pionniers est encore très présent.


5. Les 4 saisons

Même si le printemps est souvent tardif et furtif, et que l'automne est parfois vite remplacé par l'hiver, il y a bien 4 saisons au Canada avec ses températures, ses activités, ses couleurs et ses splendeurs. L'hiver, c'est le grand froid où bottes et mitaines sont notre quotidien, où on se régale à jouer dans la neige et à glisser à tout va, où on se délecte d'un ciel bleu et une luminosité exceptionnelle et où la nature se transforme en royaume de glace. Le printemps, c'est enfin la douceur du soleil qu'on avait presque oublié, c'est la cabane à sucre et ses délices, ce sont les promenades où on admire la nature reprendre vie et les papillons en liberté au jardin botanique... L'été, c'est la chaleur humide, où il est temps de tremper ses pieds dans les pataugeoires, les rivières et les lacs, et d'admirer la vie sauvage au zoo ou en forêt. Et puis l'automne, c'est souvent l'été indien et les remontées mécaniques pour observer les magnifiques couleurs des arbres, les dernières promenades en trottinette ou à vélo avant les premières neiges... La démarcation des saisons fait en sorte qu'on apprécie d'autant plus chacune d'elles.

Neige hivernale, retour printanier des oies sauvages, joies estivales des rivières et "rides" automnales au Canada.


6. L'informalité

De la mamie qui s'adresse à moi dans un musée en me tutoyant pour savoir si j'ai entendu l'annonce qu'on vient d'entendre, à la serveuse d'un McDo qui m'appelle "ma belle"... de la professeur de classe qui écrit un mot doux sur une feuille d'examen à la journée pyjama de l'école où même les professeurs se promènent en chaussons, de la gentillesse des personnes de l'administration au bout du fil à la simplicité avec laquelle les gens s'habillent... Voilà autant de choses qui abaissent les barrières inutiles ou les formalités pesantes, qui rendent la communication plus simple et agréable, et la vie plus légère et plus douce!


7. La gentillesse

De la gentillesse au volant avec beaucoup de croisements avec 4 stops ("arrêts" au Québec) où le premier arrivé repart, dans l'ordre et le calme. En Alberta, on fait un signe de la main au conducteur qui nous a laissé nous insérer devant lui...toujours, même si c'est parfois un peu forcé haha. La gentillesse s'apprend à l'école, tout comme les maths et le français! À l'école d'ailleurs, on porte du rose une fois l'an pour lutter contre l'intimidation. Le Canada, c'est l'accueil de l'autre, ce sont les sourires et la bonne humeur beaucoup plus présents.

Panneau d'accueil à l'école primaire et secondaire, à Calgary en Alberta.

8. Les chaussures qu'on enlève avant d'entrer_ le respect

C'est un petit détail que j'apprécie particulièrement. Au début, ça peut sembler étrange, mais quand on rentre chez quelqu'un, qu'on le connaisse ou pas, en hiver _bien sûr avec nos bottes mouillées!!!, mais en été aussi, on laisse ses chaussures dans l'entrée et on marche en chaussettes dans la maison... C'est un petit détail certes, mais qui reflète l'un des caractères essentiels des canadiens : le respect, la politesse... c'est le respect et la valorisation de chacun, de chaque situation, de chaque domaine. Ici, on voit tout avec positivisme, on ne dénigre pas le sport ou l'art au profit des mathématiques, on fuit la dispute, on cherche plutôt le consensus.


9. Le bilinguisme

Alors qu'en France, on se casse la tête et on paie parfois très cher pour pouvoir être bilingue, ici, il faut faire attention à ce que les enfants ne perdent pas leur français! Nos grands sont arrivés au Québec à 6, 5 et 3 ans et ont très vite été à l'aise pour comprendre puis pour parler anglais. Notre avant-dernier qui est né ici a su dire certains mots en anglais avant de les savoir en français. Et notre dernière, qui a 4 ans maintenant, parle les deux... en même temps! Ça donne ceci à la fin d'une promenade : "Maman, mes legs sont tired!". Nous parlons pourtant français à la maison, sauf quand nous regardons des médias ou lisons certains livres. C'est sans aucun doute une des choses précieuses que nous avons trouvées en immigrant sur le nouveau continent!

Spelling test pour Will-Kaël, 7 ans.

10. La sécurité

Enfin, le Canada et ses grandes villes se situent sur la liste des pays et des villes les plus sécuritaires au monde. Au-delà des statistiques, cela se ressent dans la vie quotidienne. Peu de chance que vous tombiez sur quelqu'un de malveillant, qu'on vous vole votre sac si vous le laissez sur un banc pour aider votre enfant à se balancer, qu'on ne vous laisse pas traverser la rue dès que vous vous approchez du trottoir, ou qu'on vous bouscule dans les couloirs du métro. Les rares kaxons qui se font entendre ne proviennent sûrement pas des canadiens, et oubliez également les hommes qui vous font des remarques ou vous interpellent sans gêne... Si on ferme à clé le cabanon, on laisse les clés bien en vue, parce que c'est seulement pour éviter aux écureuil ou ratons laveurs de venir faire des dégâts à l'intérieur!



#canada #quebec #alberta #voyage #tourisme #nature #grandsespaces #4saisons #bilinguisme #bilingual #french #anglais









86 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout